12 mai 2005

Etude de la réaction du neo romantique à un stimuli social classique.

Le but est ici de voir comment réagit le neo romantique à une déception amoureuse. Pour cela nous avons observé les actions et les réflexions découlant d’un tel événement dans la vie d’un sujet lambda. Bien entendu, de par sa condition de neo romantique, le sujet s’était attaché à une personne qui l’a finalement éconduit le plus poliment du monde. En clair, le sujet s’est pris un râteau.

La première réaction est une déprime profonde. Très profonde. Abyssale même. En fait, on sait pas vraiment, mais quand on a voulu sonder, on a pas réussi à toucher le fond. Enfin, passons, le sujet va mal. Il est amorphe, a l’œil morne, le poil vitreux, et la tension d’une huître chaude. Ce mal-être disproportionné ne dure pas trop longtemps, de l’ordre du quart de semaine.

Vient ensuite une période de confusion. Après ce plantage amoureux, le neo romantique se trouve dans une nouvelle situation : il n’y  a plus vraiment d’espoir et pourtant il est toujours intimement lié à l’objet de son désir. C’est assez déstabilisent et le cerveau en profite pour produire un maximum d’euphorisants, histoire de sortir le sujet de son cercle vicieux d’autodestruction qu’est le Neo Romantisme.

La troisième phase arrive avec le retour de la communication avec l’être aimé. Après avoir observé une courte période de malaise pudique, ce dernier(ou cette dernière d’ailleurs, ne soyons pas sexistes)recommence à fréquenter le sujet. Et là, le neo romantique alterne les périodes de déprime et d’euphorie sans raison, tout chamboulé qu’il est par ce regain d’intérêt. Ceci conduit à la dernière phase, le choix.

Car le neo romantique se trouve face à un choix. L’oubli de toute cette histoire ou bien s’enfoncer dans cet amour impossible. Bien entendu, le sujet choisit la deuxième option, se prenant orgueilleusement pour un violoniste jouant jusqu’à ce que sombre le Titanic sur lequel il se trouve. Métaphoriquement parlant, cela va sans dire.

Voilà où en est l’étude. Les dernières réactions sont encore à l’étude et nous sommes impatients de savoir comment va évoluer le sujet dans les prochains jours. C’est à lui de décider de sa voie et dans tous les cas, le résultat ne peut être que passionnant. Nous assisterons à un naufrage neo romantique en live ou bien à un revirement inattendu de la situation. Nous vous tiendrons au courant des évolutions prochaines de cette expérience.

Professeur Goethe.

Posté par Kit Kat Warrior à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Etude de la réaction du neo romantique à un stimuli social classique.

Nouveau commentaire